Biographie


Un Italien à Paris

Stefano Poletti s’établit à Paris en 1983 après avoir obtenu le diplôme de styliste de l’Institut Marangoni de Milan. Elève au Studio Berçot à Paris, il a son premier contact avec la haute couture lors d’un stage chez le créateur Azzedine Alaïa, puis devient l’assistant d’Elisabeth de Senneville.

 

Il s’occupe des licences d’accessoires et conçoit les bijoux des défilés. Pendant cette période il rencontre et démarre la collaboration avec Thierry Mugler  avec la création et la réalisation de bijoux pour les défilés, collaboration qui durera jusqu'en 1995. Dans le même temps, il lance sa ligne de bijoux très personnels, en élargissant sa collaboration avec la haute couture de YSL à Hanae Mori, de Christian Lacroix à Stéphane Rolland.

 

Des podiums aux bijoux d’auteur…

Attiré par le design et la recherche de matières nouvelles, il contacte, au sein du groupe Memphis, la designer Italienne Paola Navone avec qui il collabore sur un projet de bijoux aux Philippines et de prèt à porter en Italie. Il conçoit des lignes de bijoux pour la maison Poiray et continue à créer pour le prêt-à-porter de Claude Montana, Jill Sander, Guy Laroche, JC de Castelbajac, Chloé, Jaques Fath ….

 

Pour sa propre ligne, en 1988, il imagine la collection «  Botanicus », constituée de sphères de verre soufflé et de fils de métal, contenant de l’eau et une pousse de lierre. Très remarqué par la presse et le public, « Botanicus » contribue à le faire connaître internationalement. Ses pièces seront exposées au Copperhewitt museum en 1988, au centre Georges Pompidou en 1991, en 2000 au musée Galliera, au MAC en Belgique en 2006, puis, en 2011 au Grand Trianon de Versailles. Depuis 2002 son collier « Cosmophonie » en or 18K et cristal de roche est exposé au musée Barbier Mueller de Genève.

 

 

Du bijoux d’auteur au design                                                                                                                                         

En 1991 il obtient la bourse du Centre National d’Art Plastique qui prime son projet   « Le banquet de Neptune», une collection d’arts de la table et d’objets en argent et verre soufflé de Murano. En 1993 il imagine une ligne de flûtes en verre de Murano pour la maison Pommery ainsi qu’un décor de tasse et un coffret pour la maison Segafredo. En 2002 Il dessine « Finferlo », une coupe en pâte de verre pour la maison Daum. Du verre aux miroirs le passage est naturel. C’est ainsi que naissent, en 2004, ses grandes créations pour le décor d’intérieur : le miroir Amboise, édité par Face Box à Milan, et le miroir Chambord - pièce en édition limitée - exposé au salon Scènes d’Intérieur à Paris.

 

Toujours friand d’échanges avec les plus jeunes, il donne des cours de Design du Bijou à l'institut Européen de Design à Milan, à l'académie de Beaux Arts de Reims et à la Nouvelle Académie de Beaux Arts de Milan (NABA).

 

 

Les grandes collaborations                                                                                                                                             

Il est recherché par les grandes maisons pour son style personnel et insolite. Pour Louis Vuitton il réalise des vitrines et en 1997 il commence sa longue collaboration avec la maison Lampes Berger en créant le modèle « Reine des Neiges »: une pièce rare pour vrais collectionneurs, entièrement travaillés à la main et produite seulement en 25 exemplaires. Toujours très spéciales et en éditions limitées, il conçoit des collections de bijoux pour Lalique, Baccarat, Swarovski, Hermès, Jean Paul Gaultier.

Il assure la direction artistique des boutiques France et Caroll et HP France Bijoux du groupe japonais HP France pour lequel il dessine logo, packaging et images pour la communication. Pour le cinéma il dessine des bijoux pour Jeanne Moreau, Dolorès Chaplin et en collaboration avec Franca Squarciapino, pour Fanny Ardant.

 

 

La Fontaine au roi, un lieu pour créer

En 2000, Stefano Poletti s’installe rue de la Fontaine au Roi. C’est là qu’entouré de plantes et de lumière, dans sa serre-atelier, sont désormais rassemblés la création, la fabrication, le show room et les bureaux : un havre de paix au fond d’une impasse parisienne, pour exprimer toute sa créativité.

 

 

Plusieurs publications citent ses travaux                                                                                                  

Dictionnaire International du Bijoux – Edition du Regard                                                                                          

L’œil et la Main, les artisans de la Haute Couture – Edition du Collectionneur                                                       Les Paruriers-Bijoux de la Haute Couture – Edition GHI                                                                                        

L’Expérience de la Ceramique – Edition Bernard Chaveau                                                                                            

Gioielli e Bijoux del XX secolo – De Agostini Editore

Stefano Poletti Bonjour - Edition du H.P.France

Storia della Bigiotteria Italiana - Skira Editore

FLORE-galerie des bijoux - Patrick Mauriès e Éveline Possémé - Ed. Les Arts Décoratifs 2016

Il Gioiello nel sistema Moda  - Skira Editore

"Bijoux contemporains, une passion: Collection de Solange Thierry de Saint Rapt", le dernier livre de Chantal Bizot et Nadine Coleno.